Design / Stylisme

 

ORLAN X  CAMILLE FOURNET, collection capsule “De corps en corps”                                                                                                        

Un œil, une bouche, un nez : « le corps est un sac, le corps est un costume ». Par cette nouvelle création, ORLAN s’inscrit dans le cuir, dans la chair de la maison Camille Fournet. Cette rencontre permet à l’artiste de casser les murs de glace entre les pratiques en créant des porosités entre les arts visuels, le luxe et la maroquinerie.
Artiste internationale, charnelle, féministe et toujours en capitales, ORLAN créé pour la Maison une collection d’exception, avec des fragments de son corps en citation de son œuvre historique « Se vendre sur les marchés en petits morceaux ».

Show More

Costume du Slow de l’artiste, par Beñat Moreno,2023

A l’occasion du lancement de son premier album musical Le Slow de l’Artiste, ORLAN collabore avec Beñat Moreno pour la création d’un costume qu’elle utilise pour la promotion, clips et performances lives. Il réalise une robe en lycra et une cape en mousseline avec une impression textile reprenant les slogans du projet, “JE SUIS SLOWSEXUEL.LE”, “NOUS SOMMES SLOWSEXUEL.LE.S”, “JE SUIS ARTSEXUEL.LE”, “NOUS SOMMES ARTSEXUEL.LE.S”, le tout en noir et blanc. Avec ce costume, ORLAN devient manifeste, et incarne visuellement son concept.

no images were found

Prototype de chaussures, motifs tirés des self-hybridation entre femmes 2022

ORLAN a toujours eu une relation conflictuelle avec la mode qui très souvent alimente les stéréotypes de beauté contre lesquels elle se bat. Néanmoins, c’est un outil de création qu’ORLAN interroge parfois avec le bon concept et la bonne distance critique.
En 2022, elle crée des prototypes de chaussures avec ses Self-hybridations entre femmes.

no images were found

MASQUES D’ORLAN, 1984-2020

Pour ORLAN le corps n’est qu’un sac, le corps n’est qu’un costume. Elle a beaucoup travaillé autour du sujet et notamment autour du masque dans son œuvre. 

Show More

                                                                                               

no images were found


MUGS, 2014-2023

ORLAN réalise des mugs comme merchandising de son œuvre à plusieurs reprises.

En 2014, elle réalise ses premiers mugs autour de sa série sur Le Plan du Film à l’occasion de son solo show au Musée des Arts Décoratifs et du Design à Riga, Lettonie, Ville européenne de la culture, curaté par Inese Baranovska.

En 2018, elle réalise des mugs avec chacune des œuvres de ses Self-hybridations entre femmes.

En 2023, elle réalise deux nouveaux modèles à l’occasion du lancement de son album Le Slow de l’Artiste, ainsi que des préservatifs.

no images were found

Nouveaux Bâtiments OMICS, Institut PASTEUR, intervention artistique, invitation dans le cadre de l’ORGANOÏDE de Fabrice Hyber, “LES PHAGES D’ORLAN”, 2018

Après son exposition Le boeuf sur la langue (2010), ORLAN a eu le plaisir d’être invitée dans le projet ORGANOÏDE créé par son ami et académicien Fabrice Hyber et Olivier Schwartz. Il s’agit d’une banque de données d’images réalisées par des artistes pour accompagner les recherches scientifiques de l’Institut Pasteur. 

Dans le cadre de ce projet, elle a eu l’opportunité de collaborer avec le chercheur Shahragim Tajbakhsh, responsable et expert de l’unité Cellules souches et développement dont ORLAN est passionnée.

Show More

no images were found

ORLAN X NUBI, Du drapé au pli numérique,  2016 Broche numérique animée Ecran OLED, inox et pâte de verre noire 3,8cm x 3,8cm x 1,6cm Editée en 12 exemplaires / CELLULES, 2016 Sautoir numérique animée Ecran OLED, inox et pâte de verre noire 3,8cm x 3,8cm x 1,6cm Editée en 222 exemplaires

no images were found

 

 

ORLAN x Brochier Soieries, Carrée de soie, Self-hybridations Masques de l’Opéra de Pékin, Facing Designs et réalité augmentée n°1, 2016, 90×90 cm

ORLAN et les soieries Brochier ont collaboré dans la création de foulards en soie à partir de sa série de Self-hybridations des masques de l’Opéra de Pékin, 2014. Dans cet opéra, les femmes sont proscrites et les hommes jouent leurs rôles. 

Comme les œuvres, le foulard sert de QR code. Le client-la cliente peut le scanner et voir apparaître un avatar d’ORLAN qui sort du cadre de l’œuvre et réalise les acrobaties de l’Opéra de Pékin. 

On peut alors se photographier avec ses ami.e.s et l’avatar et envoyer les photos dans le monde entier comme avec n’importe quel selfie.

no images were found

 

DEUX DOIGTS BAROQUE POUR UNE BELLE MAIN, Bague en argent massif, 4,3 x 6 x 3,2 cm, Édition de 12,2015

En 2015, ORLAN réalise DEUX DOIGTS BAROQUE POUR UNE BELLE MAIN une bague en argent massif dans la continuité de son travail sur les drapés baroques. Elle créée des volumes avec des formes organiques, des courbes et contre courbe…

 

no images were found

 
ORLAN x Diane Venet, Tête de fou, 2010, or et argent, 8.5×10.5×3 cm
Broche à partir de l’oeuvre Défiguration-Refiguration, Self-hybridations Africaines, Cimier ancien de danse Ejagham Nigéria et visage de femme euro-stéphanoise
 
Cette série consiste en une série de photographies noir et blanc basée sur les photos éthnographiques, les premières photos où l’on va photographier l’Autre. ORLAN réalise en 2010 une collaboration avec Diane Venet. Il s’agit des broches Tête de fou en or et argent créées à partir de l’oeuvre Défiguration-Refuguration, Self-hybridations Africaines, Cimier ancien de danse Ejagham Nigéria et visage de femme euro-stéphanoise.

no images were found

 

Un Boeuf Sur La Langue, Musée des Beaux Arts de Nantes, Chapelle de l’Oratoire, France, 2010

En 2010, ORLAN a élaboré l’exposition Un boeuf sur la langue, pour laquelle elle a créé un velours de soie imprimé par les établissements de soierie Brochier avec un dessin montrant virus, phages, cellules de sang, de peau et de muscle, presque uniquement pour le plaisir de toucher et de voir cette matière très vibratoire, très picturale avec laquelle elle a créé des sièges, des robes, des œuvres et des espaces imitant des vitraux.

Show More

no images were found

Suture-Hybridation-Recyclage, Espacio Artes Visuales, Murcia, Spain,2009

On peut lire pratiquement toute l’œuvre d’ORLAN à travers le prisme de la robe, du costume ou du travestissement. Le vêtement est pour l’artiste une meilleure interface que la peau. On ne choisit pas sa peau, mais grâce au vêtement, on peut se créer une seconde peau, une carte de visite au plus proche de ce que l’on est, de l’image qu’on veut produire, de sa culture, de ses goûts se construire sa carte de visite et ce que l’on veut être. 

Show More

no images were found

Pièce À Conviction,1993

Le 30 mai 1990 dans une église désacralisée nommée “All Saints” à Newcastle en Angleterre, ORLAN annonce lors d’une performance-rituel inaugurale sa décision d’entreprendre les Opérations-Chirurgicales-Performances en lisant son manifeste de l’Art Charnel qu’elle avait écrit en 1989. 

Show More

no images were found

S’habiller de sa propre nudité, Caldas da Rainha, Portugal, 1976-77

Dans la performance S’habiller de sa propre nudité (1976-77), ORLAN est vêtue d’une photographie de son corps nu sous forme de robe en toile photographique la recouvrant entièrement et se promène dans des jardins publics au Portugal.

Show More

no images were found