Photo

Je t’autorise à être moi, je m’autorise à être toi, photomontage numérique, 2024

Je t’autorise à être moi, je m’autorise à être toiest une nouvelle série créée par ORLAN dans la continuité de sa série des self-hybridations.

Show More

Les animaux en voie de disparition et nouveaux robots en objets et matériaux recyclés VERSION 2,  photo montages numérique réalisés avec intelligence artificielle 2024

ORLAN interroge les phénomènes de société de notre époque.
Dans cette série créée dans un premier temps avec l’intelligence artificielle (un phénomène de société actuel) l’artiste se réapproprie cet outil en retravaillant les images fournies, pour se positionner sur la disparition de certaines espèces d’animaux causée par l’activité humaine, nos déchets, la déforestation, le réchauffement climatique… Elle prône une nouvelle génération de technologies responsables par l’entremise de robots composés en objets et matériaux recyclés.
Dans ces œuvres ils reconstruisent ce que les technologies précédentes ont détruit. Cette deuxième vague de technologie n’est plus destructrice, elle est bienveillante par rapport au monde vivant et tient compte des réactions en chaîne qu’elle peut provoquer dans un monde que nous voulons préserver / protéger. À travers ses nouvelles œuvres, ORLAN souhaite que l’innovation soit équitable et responsable et non plus anthropocentrée.

ORLAN X Abel Azcona, Las madres elgidaspar Lekuona, 2023

Abel Azcona grande promesse de la performance contemporaine invite ORLAN pour une collaboration très personnelle.

Show More


L’éléphant de
la forêt d’Afrique en voie de disparition et nouveaux robots en objets et matériaux recyclés, photo montage numérique, 2023

Cette œuvre a été réalisée par ORLAN en 2023 dans le cadre d’Équinoxes 9. Équinoxes est la rencontre vibrante entre la maison Camille Fournet et un.e artiste : un échange d’univers, un espace de liberté artistique sans aucune retenue, inspiré par les codes de la Maison.

Show More


Défiguration-Refiguration, Self-Hybridations Mayas : ORLAN hybridée aux figures anthropomorphes Mayas, photo montage, 2022

Sur une proposition de Leïla Voight, curatrice de l’exposition, Le Grand Musée du Monde Maya a invité ORLAN à créer des œuvres à partir de sa collection de statuaires Maya. Dans cette nouvelle série de 12 photographies on peut voir les sculptures Maya produites dans des matériaux durables, jade, pierre… des matériaux qui peuvent traverser le temps et donc être vus de culture en culture, d’héritage en héritage.

Show More

 

Performance d’ORLAN à la colombe, photographiée par Pim Schalkwijk Mérida, 2022


L’origine de la guerre, tirage lenticulaire faisant apparaître L’origine du monde de Gustave Courbet, photo montage, 2022

En 1989, ORLAN interroge l’œuvre qui, selon elle, est la plus monstrueuse de l’histoire de l’art : l’Origine du monde de Courbet. 

Dans sa toile de 1886, Courbet mutile la femme, lui coupe les jambes, les bras, la tête, lui enlève son identité en la réduisant à son rôle de génitrice. Elle ne devient plus qu’un ventre, plus qu’un sexe, probablement tel que le commanditaire l’a voulu.

Show More

 

Les animaux en voie de disparition et nouveaux robots en objets et matériaux recyclés VERSION 1,  photo montage numérique 2022

ORLAN crée en 2022 une série d’œuvres pour interroger le phénomène des animaux en voie de disparition. L’artiste met en scène: le jaguar, le tigre blanc, l’ours polaire, le paon bleu, l’éléphant de forêt africaine, le tigre sunda, l’aigle royal, le flamant rose, le cobra, le lynx, l’hippocampe, le kangourou, le panda géant, le dragon d’eau, l’orang-outan, le manchot, le dauphin, le koala, le guépard… avec des robots. Ces animaux sont placés dans leurs cadres naturels. À travers cette série, ORLAN propose une réflexion écosensible et une prise de conscience de l’anthropocène.

Show More

 

Les masques arrivent, 2020

Self-hybridation entre femme, photo montage numérique, 2019-2020

Les Self-hybridations entre femmes est une série de photographies où ORLAN s’hybride aux portraits peints par Pablo Picasso de Dora Maar en train de pleurer. Cette série se compose de deux actes “ORLAN s’hybride aux portraits des femmes de Picasso” et “Les Femmes qui pleurent sont en colère”. 

Show More

 

ORLAN & ORLANoïde, masque sans corps sur texte généré par le robot, 2018

 

Pétition contre la Mort, 2018


Étude Documentaire : Le Drapé-le Baroque : Zoom Baroque / Plis et Déplis, 2015

Cette série s’inscrit dans l’étude documentaire : le Drapé-le Baroque. ORLAN dès ses premiers travestissements avec les draps de son trousseau s’est intéressée aux plis et a travaillé l’ombre et la lumière. Elle a créé deux séries d’études de drapés, de photos de plis. ORLAN met en scène des zooms de drapé en draps du trousseau reprenant très souvent des formes organiques, des courbes et contre courbes, des vulves…


Self-hybridations Masques de l’Opéra de Pékin, Facing Designs et réalité augmentée, photo montage numérique, 2014

ORLAN s’est hybridée en 2014 avec les masques de l’Opéra de Pékin, créant alors des Self-hybridations chinoises. Dans cet opéra, les femmes sont proscrites et les hommes jouent leurs rôles. 

Show More


Étude Documentaire : Le Drapé-le Baroque Plis mouvants, 2012

Les œuvres réalisées par ORLAN avec des drapés semblent venir de la Victoire de Samothrace qu’ORLAN a vu très jeune sur les murs de son école en passant par les plis Baroques de Bernin. Elle est pour ORLAN un exemple extraordinaire de force et de dynamisme. En 2012, l’artiste réalise une série nommée Plis Mouvants où elle met en scène des drapés baroque réalisés par l’ordinateur dans la continuité de son Étude Documentaire. Cette série de 36 œuvres a été réalisée sous forme de tirage lenticulaire ce qui crée du mouvement et fait évoluer les plis en fonction des positionnement du spectateur. ORLAN y met des références organiques au corps mouvant, en torsion, à des sexes féminins.

Les draps-peaux hybridés, Est-ce que vous êtes Belge?, 2010

 

Quand je serai grande je serai collectionneuse – When I grow-up I want to be an art collector, 2009

 

Je suis une femme et un homme, 2009

Self-Hybridizations, Portrait d’ORLAN et Agatha Ruiz de la Prada, photo montage numérique, 2007

Certain.e.s collectionneur.se.s qui souhaitent acheter des œuvres de self-hybridations,  proposent parfois à ORLAN de créer des hybridations entre l’artiste et elles/eux même. ORLAN a par exemple créé une œuvre avec le visage de son amie styliste Agatha Ruiz de la Prada en 2007.

Pomme-cul et petites fleurs, photo montage numérique, 2007 

Défiguration-Refiguration, Self-hybridations Amérindiennes, photo montage numérique, 2005-2008

ORLAN débute sa troisième série explorant les modèles non-occidentaux en 2005, inspirée par les tableaux de George Catlin découvert à l’occasion de sa résidence à New York à l’ISCP (International Studio and Curatorial Program) lors d’une visite au Smithsonian Museum. La figure de George Catlin a immédiatement passionnée ORLAN, car il est allé dans les tribus amérindiennes peindre les chefs de tribus en mettant en jeu sa fortune.

Show More

 

Avant-Après, 2004

 

Défiguration-Refiguration, Self-hybridations Africaines, photo montage numérique, 2000-2003

Un an après sa première série des Self-hybridations précolombiennes, ORLAN continue sa réflexion sur les standards de beauté non-occidentaux en créant la série des Self-hybridations Africaines en souvenir de tous ses passionnants voyages d’étude en Afrique qui ont tant marqué sa jeunesse.

Show More

 

Le Plan du Film, 2001

En 1989 et 1992, ORLAN a reçu deux bourses du FIACRE et des Fonds d’Innovation Artistique et Culturel en Rhône-Alpes, pour partir en résidence à Chennai (ville à l’époque appelée Madras), en Inde. À l’occasion de son second voyage d’une durée de trois mois et demi, elle était accompagnée par Stephan Oriach, un réalisateur avec qui ORLAN avait collaboré dans le passé.

Show More

Le corps mutant, ORLAN x Walter Van Beirendonck X Juergen Teller, 2000

 

Du balais !, 1998

 

Femme qui rit, 1998

Inspirée par le film de Lars Von Trier, “Les Idiots”, et de sa critique des comportements conformistes, ORLAN se met en scène dans cette série très humoristique. Sur certaines photos, elle s’est habillée en parfaite maîtresse de maison et pose devant l’objectif avec des bigoudis et des gants de ménage, tour à tour caressant des légumes phalliques ou servant le thé, avec le titre “Vous prendrez bien un peu de contenu… Monsieur Greenberg”.

Show More

Défiguration-Refiguration, Self-hybridations précolombiennes, 1998

En 1998, ORLAN avait décidé de se rendre au Mexique sur les pas d’Antonin Artaud. Après ses voyages d’étude et en particulier sa rencontre avec l’équipe du Musée d’Anthropologie de Mexico City, ORLAN a débuté sa série post-opération Défiguration-Refiguration, Self-hybridation en utilisant sa nouvelle image pour faire de nouvelles images.

Show More

 

EXOGENE, 1997

En 1997, ORLAN a souhaité travailler avec la police scientifique sur le séquençage ADN, qui venait tout juste d’être utilisé pour résoudre des affaires criminelles.

Show More

 

Self-Hybridation, Entre-deux,1993-1994

En 1994, ORLAN met en scène sous forme de caissons lumineux les images Entre-deux réalisées pour l’installation Omniprésence 2 en 1993. Ces images représentent le visage d’ORLAN réalisé à l’aide d’un logiciel de morphing.

ORLAN a prélevé « l’entre deux » c’est-à-dire : l’image exacte du milieu conçue à partir de son visage hybridé à un portrait de ses personnages de référence dans l’Histoire de l’Art et ce sans retouche.


Séduction contre Séduction – Triptyque Photographique, 1993

Le 30 mai 1990 dans une église désacralisée nommée “All Saints” à Newcastle en Angleterre, ORLAN annonce lors d’une performance-rituel inaugurale sa décision d’entreprendre les Opérations-Chirurgicales-Performances en lisant son manifeste de l’Art Charnel qu’elle avait écrit en 1989. 

Show More

ORLAN réalisé en 1993 une série de 10 triptyques à partir des images des Opérations-Chirurgicales-Performances. ORLAN a fait des screenshots des vidéos des opérations qu’elle a mis en miroir, et encadrées. Au milieu, elle a inséré une photo noir et blanc non-encadré avec de bandages après les opérations. L’idée était d’établir le parallèle entre l’idée de séduction et de contre-séduction en photo. Il y a avait la séduction photographique de la couleur, du cadre, de la grandeur des deux screenshots en miroir opposée à la photographie sans couleur, sans cadre mise au milieu. 

La Réincarnation de Sainte-ORLAN ou images nouvelles-images / 9ème Opération-Chirurgicale-Performance, 14 décembre 1993

En juin 1989,  des curateurs anglais ayant vu les performances d’ORLAN  au Centre Pompidou lors d’une manifestation autour de Fluxus et Happening, lui proposent de participer à leur festival Edge (22 – 30 mai 1990) en faisant une création sur le thème L’art et la vie dans les années 90.

Show More

Le 9ème Opération-Chirurgicale-performance a eu lieu le 14 Décembre 1993 à New York en collaboration avec la Sandra Gering Gallery. 

Lors de cette opération, ORLAN a été opéré par la chirurgienne féministe Dr. Marjorie Kramer qui a placé les implants les plus gros possibles pour son anatomie. Un seul a été rejeté par le corps d’ORLAN et costumée par Lan Vu et son équipe.

Les photographes furent Robert Puglisi et Vladimir Sichov pour Pipa-Press. 

ORLAN décore alors le bloc opératoire d’un tissus jaune éclatant assorti au costume de la chirurgienne.

OMNIPRÉSENCE II, New York, Galerie Sandra Gering, 1993

OMNIPRÉSENCE II est la pièce majeure des opérations-chirurgicales-performances.

Il s’agit d’une l’installation photographique présentée sous forme de work in progress dans la galerie Sandra Gering  reposant sur deux idées : montrer ce qui d’habitude est tenu secret et établir une comparaison entre l’autoportrait fait par la machine-computer et l’autoportrait fait par la MACHINE-CORPS. Pour ce faire, ORLAN avait disposé dans la galerie 40 diptyques en métal laqué en rouge marron comme le sang séché qui correspondaient à 40 jours d’exposition. Sur le bas du diptyque : une photo d’écran montrait l’image d’un visage réalisé à l’aide d’un logiciel de morphing.

Show More

La Réincarnation de Sainte ORLAN ou images nouvelles-images / 7ème Opération-chirurgicale-performance dite Omniprésence, 21 novembre 1993

En juin 1989,  des curateurs anglais ayant vu les performances d’ORLAN  au Centre Pompidou lors d’une manifestation autour de Fluxus et Happening, lui proposent de participer à leur festival Edge (22 – 30 mai 1990) en faisant une création sur le thème L’art et la vie dans les années 90.

Show More

La 7ème opération-chirurgicale-performance dite Omniprésence a eu lieu le 21 novembre 1993 à New York en collaboration avec la Sandra Gering Gallery. 

Show More

 

Question de miroir, 1993

ORLAN joue les notions de vanité et de narcissisme dans la série Question de miroir en 1993. Prises avant Omniprésence, l’artiste se met en scène sur un fond vert comme elle le fera plus tard dans le bloc opératoire. Dans ces images, nous voyons ORLAN et/ou son reflet dans un miroir de main montrant le résultat d’une séance de maquillage. Au lieu de recourir à des cosmétiques pour s’embellir, elle se recouvre le visage d’une substance couleur chair ressemblant à une pâte à modeler visqueuse et s’emploie alternativement à se défigurer et à se refigurer.

 

La Réincarnation de Sainte-ORLAN ou images nouvelles-images / 6ème Opération-Chirurgicale-Performance, février 1992

En juin 1989,  des curateurs anglais ayant vu les performances d’ORLAN  au Centre Pompidou lors d’une manifestation autour de Fluxus et Happening, lui proposent de participer à leur festival Edge (22 – 30 mai 1990) en faisant une création sur le thème L’art et la vie dans les années 90.

Show More

La sixième opération-chirurgicale-performance a lieu en février 1992 dans le cadre d’un festival de performances à Liège, et emprunte son titre Corps sans organes à Antonin Artaud. Le texte d’Artaud est déclamé, tandis que trois crânes donnent un caractère plus lugubre au décor de cette ‘vanité’ vivante. ORLAN porte un chapeau en fausse fourrure léopard et joue avec ses accessoires en plastique (crânes, croix et fourche).  Le chirurgien réalise une lipo-aspiration du visage et du ventre.

La Réincarnation de Sainte-ORLAN ou images nouvelles-images / 5ème Opération-Chirurgicale-Performance dite Opération Opéra, 06 juillet 1991

En juin 1989,  des curateurs anglais ayant vu les performances d’ORLAN  au Centre Pompidou lors d’une manifestation autour de Fluxus et Happening, lui proposent de participer à leur festival Edge (22 – 30 mai 1990) en faisant une création sur le thème L’art et la vie dans les années 90.

Show More

La 5ème opération-chirurgicale-performance dite Opération-Opéra a eu lieu le 06 Juillet 1991 à Paris. 

Lors de cette opération, ORLAN a été opéré par le Dr. Bernard Cornette de Saint-Cyr et costumée par le créateur Franck Sorbier.. 

ORLAN complète la lecture de La Robe par un extrait du livre de Michel Serres sur Le Tiers instruit, gravé vingt fois, dans vingt langues différentes, sur des plaques de verre où sont fixés des récipients contenants des portions de vingt grammes de la chair d’Orlan: ” Le monstre courant tatoué, ambidextre, hermaphrodite et métis, que pourrait-il nous faire voir à présent, sous sa peau? Oui, le sang et la chair! Ce texte sert de ‘livret’ pour un opéra chanté et dansé par Jimmy Blanche. Ce spectacle sert de point de départ pour une installation vidéo plafonnante, présentée à la Biennale de Sydney en 1992. Des vidéogrammes, comportant des incrustations d’images à l’intérieur d’une croix, sont associés à des paroles du Christ pendant la Passion : “Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus, encore un peu de temps et vous me reverrez”

La Réincarnation de Sainte-ORLAN ou images nouvelles-images / 4ème Opération-chirurgicale-performance dite Opération Réussie, 08 Décembre 1990

En juin 1989,  des curateurs anglais ayant vu les performances d’ORLAN  au Centre Pompidou lors d’une manifestation autour de Fluxus et Happening, lui proposent de participer à leur festival Edge (22 – 30 mai 1990) en faisant une création sur le thème L’art et la vie dans les années 90.

Show More

La 4ème opération-chirurgicale-performance dite Opération Réussie ou l’ultime chef d’œuvre a eu lieu le 08 Décembre 1990 à Paris. 

Lors de cette opération, ORLAN a été opéré par le Dr. Bernard Cornette de Saint-Cyr et costumée par le créateur Paco Rabanne.

Durant la performance, l’artiste a lu “La Robe” d’Eugénie Lemoine-Luccioni et Lacan. Le photographe fut Alain Dohmé pour Pipa-Press. ORLAN décore le bloc avec une immense affiche de cinéma peinte à l’acrylique, une image de Sein unique. Monstration phallique, des cuvettes en marbre en trompe-l’œil et une profusion de fleurs. ORLAN joue avec ces accessoires, fruits et légumes, deux homards en plastique ainsi que les deux croix, une noire et une blanche, en perles de sa série Skai and sky et vidéo.